Voyages, escapades, randonnées

Le sommet de Marseilleveyre

8 Mai 2013

Depuis de nombreuses semaines à attendre que le soleil illumine enfin des belles journées de printemps on finit par aller le chercher, pas forcément sous les tropiques, mais à l'autre bout de la France : Marseille et ses calanques où le bleu de la mer se confond avec le ciel. On profite de ce long week-end de mai pour partir profiter du beau temps même s'il fait encore frais et que le fort Mistral rafraichit l'eau de mer.
Nous partons vers le sommet de Marseilleveyre que nous avions déjà effectué il y a quelques années, mais sous une telle pluie que l'on ne se rappelle même plus des paysages...

Alors profitons-en aujourd'hui, même avec la brume à l'horizon, bien chaussés et avec le pique-nique du midi, nous partons par la Madrague-Montredon sur le sentier bleu vers le sommet de Marseilleveyre. Tantôt dans des chemins caillouteux où un dérapage est vite venu, nous atteignons le sommet après plusieurs passages d'escalade et même un passage vertical avec un câble.

Vues sur Marseille
Vues sur Marseille
Vues sur Marseille
Vues sur Marseille

Vues sur Marseille

Le sommet de Marseilleveyre
Le sommet de Marseilleveyre
Le sommet de Marseilleveyre
Le sommet de Marseilleveyre
Le sommet de Marseilleveyre
Le sommet de Marseilleveyre

De là-haut, nous pouvons voir tout Marseille, la Bonne-Mère, les iles du Frioul, Maire, Riou...

Le sommet de Marseilleveyre
Le sommet de Marseilleveyre
Le musée de la Faïence

Le musée de la Faïence

Nous passons ensuite par le plateau de l'Homme Mort où des trous dans la roche sont caractéristiques de l'érosion.

L'érosion dans la roche forme des trous

L'érosion dans la roche forme des trous

Nous traversons la route de Sormiou au col puis redescendons vers Marseille par le chemin balisé noir.

La calanque de Sormiou vue du col
La calanque de Sormiou vue du col

La calanque de Sormiou vue du col

Commenter cet article