Voyages, escapades, randonnées

Pique-nique au Maïdo

26 Mars 2011

On se lève vers 8 h 30, il fait bien frais à l'intérieur : 25°C. Au moment de partir rejoindre « Titi », nous nous apercevons que nous n'avons plus d'électricité : les grévistes d'EDF menaçaient depuis un moment de coupures d'électricité car il veulent une augmentation de leur prime de vie chère de 25 % acquise en s'expatriant à la Réunion : ils réclament 53 %. À la veille du 2ème tour des élections cantonales, ils ont mis leurs menaces à exécution.

Nous partons vers 9 h 45 pour rejoindre Titi et sa tribu sur la route du Piton Maïdo pour un pique-nique. Nous nous retrouvons sur la piste forestière de Tévelave sur la droite après le parc de jeux de la Petite France. Titi n'a pas pu avoir l'un des 2 kiosques de l'entrée de la piste, il est installé un peu plus loin dans un sous-bois. Il a installé une bâche au-dessus de la table en bois, le barbecue est déjà en route à 11 h quand nous arrivons. Nous prenons d'abord l'apéritif avec du rhum arrangé aux litchis et à la vanille, puis nous goûtons de la bière malgache au citron. Nous commençons le repas : une souris d'agneau, des pillons de poulet, un magret de canard accompagné d'achards de légumes et de taboulé fait maison. La femme de Titi nous apporte ensuite le dessert, surprise : un moelleux au chocolat et un gâteau speculos-coco.

Après beaucoup de discussions sur divers sujets, nous rangeons tout et repartons sous une petite pluie fine et dans un brouillard épais. Il ne fait plus que 17°C.

kiosque-pique-nique

Au fur et à mesure de la descente, nous retrouvons le soleil et sa chaleur. Nous nous arrêtons au Vival et constatons qu'il n'y a pas d'électricité. La caissière nous explique qu'ils ont coupé 2 à 3 h ce matin et qu'ils viennent de recouper. Il est 17 h 30. Nous faisons les courses dans l'obscurité dans le magasin, puis remontons au bungalow. Pas d'électricité non plus ! Nous rangeons et préparons le dîner pour manger aux dernières lueurs du soir et à la bougie quand même, bougie anti-moustiques à l'origine.

Douche à la lampe de poche et à l'eau tiède, soirée à la lampe frontale.

Puis c'est la pluie et même l'orage qui arrive, la première vraie pluie que nous ayons à la Saline. Nous avons eu une bonne averse à Saint-Pierre, une petite pluie fine cet après-midi au Maïdo à la fin du pique-nique. Nous passons notre soirée sous la varangue à la lueur de la bougie en espérant que l'électricité revienne au bout de 2 h ? 2 h 30 ? 3 h ?... 3 h30. Il est presque 21 h lorsque la lumière revient. Nous commençons alors à jouer aux dominos.

Il fait une chaleur étouffante, pourtant la température a baissé. Nous nous couchons vers 22 h. J'ai du mal à m'endormir tellement il fait humide.


Commenter cet article