Voyages, escapades, randonnées

De Saint-Pierre au Cap Méchant

23 Mars 2011

C'est presque une grasse matinée : nous nous levons vers 8 h passées. Ce matin, on prend notre temps. Je vais me baigner à la plage de la Saline un peu plus au Sud en direction de la plage du Trou d'Eau, sur une plage à l'écart des touristes rouge écrevisse ou crémeux, étalés sur leur serviette à palmiers ou bien en train de siroter une boisson sur une chaise longue sous un parasol... La plage est plus belle, moins fréquentée, il y a plus d'ombre et on est à côté de poste de secours. Mais la baignade est plus compliquée car il y a très peu de pente et beaucoup de coraux à fleur d'eau.

plage

J'ai de l'eau à peine plus haut que les chevilles que je vois plein de poissons bleus et jaunes. Je me promène dans l'eau sans nager pendant plus d'une demie-heure pour observer la faune marine. Heureusement, j'ai mes chaussons aquatiques, ce serait impossible de poser un pied au fond de l'eau à cause de tous les coraux. L'eau est cristalline, même avec de l'eau jusqu'à la taille, je vois le fond de l'eau avec les rides mi ombre mi soleil se reflétant de la surface de l'eau. En allant me rincer à la douche derrière le poste de secours, je vois sur un tableau en bois affiché à côté du poste de secours que la mer est à 28°C et l'air à 31°C. Je passe prendre du ravitaillement « Dodo lé là » et remonte au bungalow.

Après le déjeuner, nous partons vers le Sud dit sauvage visiter Saint-Pierre. Nous visitons le cimetière, le temple Tamoul : Narasinga Péroumal, l'ancienne gare sur le front de mer, l'hôtel de ville, le marché couvert, la rue des Bons-Enfants, la mosquée et enfin la Vierge et Saint-Expédit dans une petite grotte rouge au lieu-dit « Lourdes ».

Narasinga Peroumal-1
Le Temple Tamoul : Narasinga Péroumal

Narasinga Peroumal-2 Narasinga Peroumal-3


ancienne-gare
l'ancienne gare

hotel-de-ville
l'hotel de ville

lourdes
Lourdes : la Vierge et Saint-Expedit

Nous reprenons la voiture garée dans la rue Suffren et continuons notre route vers le sud : Saint-Joseph, Langevin, Vincendo, la Basse Vallée sans oublier Manapany les Bains. Peu après la Basse Vallée, nous nous arrêtons au Cap Méchant.

Nous marchons sur de la roche de lave jusqu'aux barrières qui surplombent l'à-pic sur la mer. Le sol basaltique est recouvert d'une herbe touffue et moelleuse.

cap-au-sud
« Lors d'éruptions volcaniques anciennes survenues hors de l'Enclos
de grandes coulées de lave ont recouvert cette région jusqu'au littoral.

Un basalte noir, dur et compact s'est alors mis en place
pour affronter la houle océanique.

Du combat violent entre le volcan et l'océan est né
ce littoral typique du Sud de l'ile
où promontoires et falaises vives s'exposent aux mers australes
dans leur beauté sauvage.
»

manioc-marron
manioc marron

cap-mechant-vacoas
vacoas

cap-mechant-1 cap-mechant-2

Deux pointes avancent sur lesquelles la mer se jette en formant de grandes gerbes d'écume.

cap-mechant-3

La mer semble d'encre noire, sans doute le reflet de la roche de lave du fond de l'eau donne cette couleur à la surface.


Nous rebroussons chemin sous la pluie battante et la nuit nous surprend sur la route. Nous arrivons un peu avant 20 h, dînons rapidement puis préparons notre sortie pour demain : le Piton de la Fournaise.

 

 

 

Commenter cet article