Voyages, escapades, randonnées

Les papillons de Fontainebleau

2 Août 2014

La petite troupe est presque au complet pour partir sur les chemins de Fontainebleau. Descente du train à Thomery en bordure de la forêt, la fraîcheur du matin se fait encore sentir et la rosée matinale trempe nos chaussures les premières heures. Un promeneur nous montre un arbre foudroyé par le dernier orage : son tronc est fendu du haut en bas et des morceaux d'écorces jonchent le sol.

Cet arbre a été foudroyé et son tronc est fendu de haut en bas
Cet arbre a été foudroyé et son tronc est fendu de haut en bas

Cet arbre a été foudroyé et son tronc est fendu de haut en bas

Les premiers signes de changement de saison sont là : les fougères commencent à être dorées, les premiers champignons sont là.

Les papillons de Fontainebleau
Les papillons de Fontainebleau

Nous longeons l'aqueduc de la Vanne où beaucoup de papillons et sauterelles jouent de fleur en fleur, ou de feuille en feuille, puis se cachent sur un tronc d'arbre.

Les papillons
Les papillons
Les papillons

Les papillons

Les fleurs

Les fleurs

Après la pause café et le bon far breton, nous continuons en direction de Fontainebleau en longeant ou croisant l'aqueduc par moment et déjeunons sur des rochers à l'ombre des pins immenses. Nous traversons une zone de la forêt avec des rochers dont certains avec un peu d’imagination font penser à des animaux : une tortue et un alligator ?

Tortue ? Alligator ?
Tortue ? Alligator ?

Tortue ? Alligator ?

L'après-midi est si agréable que nous faisons une belle pause à l'ombre avant de repartir prendre le train à Moret. Du train, nous apercevons les nuages noirs et réalisons que nous avons échappé à une trombe d'eau qui s'est abattu sur Paris pendant que nous étions en forêt.

Commenter cet article