Voyages, escapades, randonnées

Un jour sans fin

18 Janvier 2014

Nous commençons notre dernier jour en Nouvelle Zélande par la visite des jardins botaniques de la ville de Christchurch. Encore une fois, nous passons devant un bâtiment fermé à cause du tremblement de terre de 2011. Nous commençons par les parterres de roses et de dahlias, puis après quelques arbres que nous avons également en France, nous passons devant un arbre curieux car toutes les branches qui partent du tronc sont orientées vers le bas.

Le jardin botanique de Christchurch
Le jardin botanique de Christchurch
Le jardin botanique de Christchurch

Le jardin botanique de Christchurch

Toutes les branches de cet arbre vont vers le bas

Toutes les branches de cet arbre vont vers le bas

Après ce jardin, nous nous dirigeons vers l'aéroport pour aller dans le parc d'attraction Antarctic Centre qui permet de voir des pingouins bleus et de vivre des expériences dignes de la vie en Antarctique parmi lesquelles : traverser une tempête de neige dans le blizzard par -18 degrés. Après tout, cette expérience glaciale va peut-être nous servir de transition climatique entre la Nouvelle Zélande et la France ?

Les pingouins bleus de Nouvelle Zélande

Les pingouins bleus de Nouvelle Zélande

On entre par -8 et ca descend jusqu'à -18 degrés en plein blizzard !

On entre par -8 et ca descend jusqu'à -18 degrés en plein blizzard !

Il est maintenant temps d'aller à l'agence rendre la voiture de location et puis à l'aéroport pour enregistrer les bagages.

Nous décollons de Christchurch vers 17 heures dans un Boeing 777, c'est nettement moins confortable que l'A380, les sièges sont plus serrés et le vol est plus bruyant. Un premier dîner est servi puis nous nous posons à Sydney. En Australie, comme à l'aller, nous avons beaucoup de contrôles de sécurité pendant notre courte escale. Nous redécollons en direction de Bangkok en Thaïlande et pour se recaler dans notre fuseau horaire nous ne devons pas dormir avant cette escale. Mais c'est difficile car nous voyons le soleil se coucher peu de temps après le décollage de Sydney puis c'est à nouveau le jour. A partir du centre de l'Australie et jusqu'à la mer, nous sommes beaucoup secoués, à tel point que les hôtesses sont obligées de rester attachées et elles ont arrêté de servir le 2e dîner de notre voyage. Nous remontons les fuseaux horaires et donc nous reculons l'heure au fur et à mesure du vol : la machine à remonter le temps existe... la preuve avec l'avion. Du coup, cette journée nous parait interminable et je finis par m'endormir après une journée qui aura duré 28 heures environ. Nous arrivons à Bangkok à minuit, heure locale, je n'ai aucune idée de l'heure en France ni du temps qui s'est écoulé depuis notre départ. A cette escale, nous ne descendons pas de l’avion : à quoi bon descendre de l'avion pour une escale d'environ une heure que l'on va passer en contrôles de sécurité !

Un jour sans fin

Après cette escale, nous dormons quelques heures puis le petit déjeuner est servi avant d'atterrir a Dubaï au lever du jour, il est environ 6 heures du matin. Comme nous avons 9 heures d'escale, nous sortons de l'aéroport après l'obtention d'un visa à la douane pour aller visiter cette ville assez particulière des Émirats Arabes Unis. Tout n'est que luxe : les grands mall avec le sol en marbre et des lustres en verre, des magasins de luxe aux vitrines impeccables.

Les grands mall de luxe
Les grands mall de luxe

Les grands mall de luxe

Nous allons sur la plage à proximité de la tour "Burj al-Arab" qui a une forme de voilier puis revenons vers le quartier où des gratte-ciel plus ou moins hauts se dressent comme une poignée d'allumettes vers le ciel. Partout dans la ville, des grues et chantiers de construction érigent au milieu des dunes de sable de nouveaux gratte-ciel de toutes les formes et design possibles.

La tour Burj al-Arab

La tour Burj al-Arab

Nous montons en haut de la tour Burj Khalifa : ses 828 mètres d'altitude et 200 étages en font la plus haute tour du monde. De la haut, on a une vue sur toute la ville avec ses nombreuses tours et aussi sur les quartiers de petites maisons toutes identiques. En arrière plan, on aperçoit dans la brume matinale la mer et les îlots qui sont sensées représenter le monde. La ville est en grande partie construire sur les dunes et la mer. Nous allons ensuite voir les anciens quartiers de la ville et le souk. Nous avons l'impression d'avoir changé de ville : plus aucun émirati mais que des indiens qui roulent des gros sacs sur leur petit chariot.

La tour Burj Khalifa est la plus fine et pointue

La tour Burj Khalifa est la plus fine et pointue

La tour Burj Khalifa

La tour Burj Khalifa

La vue du haut de la tour
La vue du haut de la tour

La vue du haut de la tour

Après cette visite de Dubaï, nous retournons à l'aéroport pour poursuivre notre voyage de retour en France. Nous décollons vers 15h pour la dernière étape de 7 heures. Je dors un peu puis nous avons une collation qui est servi avant l'atterrissage à Paris vers 19 h 30. Il me semble que cette journée qui a commencé hier au jardin botanique de Christchurch a duré 2 jours car nous avons peu dormi et le jour a été très long avant et après la petite nuit de quelques heures ! Mais nous avons remonté le temps pour perdre nos 12 fuseaux horaires d'avance que nous avions en Nouvelle Zélande !

Commenter cet article