Voyages, escapades, randonnées

L'art-déco de Napier

5 Janvier 2014

Départ matinal en direction de Napier, la ville art-déco sur la côte est de la Nouvelle Zélande, dans la région appelée Hawke's Bay, jouissant d'un très bon ensoleillement propice aux vignobles et aux arbres fruitiers. Ces fruits sont d'ailleurs exportés vers la France.
Nous quittons les volcans du parc national du Tongariro sous une pluie battante qui nous empêche de voir les montagnes alentours et traversons une région montagneuse avant de rejoindre les plaines où une quantité de moutons sont éparpillés et paissent paisiblement. Ils sont de plus en plus nombreux au fur et à mesure que nous avançons. En Nouvelle Zélande, on compte 20 moutons par habitant !

Nous visitons la ville de Napier sous une chaleur écrasante de 35 degrés puis mangeons sur le pouce et allons visiter le musée qui comporte entre autre une exposition sur le tremblement de terre qui a eu lieu en février 1931 et qui a anéanti la ville et ainsi fait naître une nouvelle ville dans le style art-déco.
Nous allons ensuite au Cape Kidnappers pour tenter de voir une colonie de fous de bassans. En fait, il faut marcher le long de la plage pendant 3 heures pour atteindre la pointe et voir la colonie. Nous marchons le long des falaises et faisons demi-tour bien avant la pointe pour éviter d'être piégés par la marée haute. En début de soirée, nous montons à Bluff Hill voir la vue sur toute la ville et le port puis nous redescendons dîner dans un bon restaurant avec une cuisine ni chinoise, ni thaï, ni le fish & chips, mais plutôt néo-zélandaise : poisson ou viande avec légumes et salade accompagné d'un bon vin de la région de Hawke's Bay.

L'art-déco de Napier
L'art-déco de Napier
L'art-déco de Napier
L'art-déco de Napier
L'art-déco de Napier
la plage de Napier

la plage de Napier

Les falaises de cape Kidnappers

Les falaises de cape Kidnappers

L'art-déco de Napier
L'art-déco de Napier
L'art-déco de Napier
L'art-déco de Napier
Le port et la vue depuis Bluff Hill

Le port et la vue depuis Bluff Hill

Commenter cet article